in Maison

S’assurer que l’installation électrique de sa maison est en conformité avec les normes en vigueur est sécuritaire. Ça l’est encore plus quand on a affaire à une vieille maison ou un vieil appartement. Cette mise en conformité électrique passe essentiellement par deux étapes que sont le diagnostic électrique et la rénovation.

Mise en conformité : l’étape du diagnostic électrique

La norme NF C15-100 est celle à laquelle doit se conformer toute installation électrique. Ainsi, la toute première étape pour mettre le circuit électrique d’une vieille maison en règle est de le faire diagnostiquer par un professionnel en électricité. Vous pourrez facilement trouver un professionnel qualifié et expérimenté sur Electro Cable. Celui-ci se chargera d’inspecter le circuit électrique concerné dans son entièreté. Au cours du diagnostic, il aura à vérifier les points d’alimentation, le raccord au sol et le tableau électrique.

Il faut noter que la vérification des pièces dites à risque (pièces d’eau par exemple) et du tableau électrique constitue une phase cruciale de son travail d’expertise. C’est essentiellement au niveau du tableau électrique qu’il devra s’assurer que le dispositif possède les éléments requis pour son bon fonctionnement.

Une fois le diagnostic achevé, l’électricien sera en mesure de juger de l’état exact du réseau électrique de la maison. C’est donc après son verdict qu’il pourra faire connaître les travaux à réaliser. Concrètement, il aura à délivrer un certificat de conformité ou recommander des travaux immédiats de réfection.

Mise en conformité : l’étape de la rénovation

Si le professionnel de l’électricité n’a pas délivré un certificat de conformité, le verdict est alors de rénover le circuit électrique. C’est une étape qui consiste à rétablir le réseau électrique sur les bases de la NF C15-100. Les travaux de rénovation se font par un électricien. Il importe de notifier que l’ampleur de la rénovation dépend du bilan effectué par le spécialiste au cours de la phase du diagnostic. En principe, pour qu’il y ait une rénovation, l’électricien doit avoir dit que le système électrique est obsolète ou dangereux.

Les travaux de rénovation commencent par le tableau électrique auquel sont assujettis certains critères. Celui-ci doit posséder un disjoncteur et un dispositif parafoudre selon les régions. En outre, la grandeur du tableau électrique dépend du nombre de branchements requis. C’est alors que suivra l’inventaire des appareils électriques. Ici, le professionnel évalue les besoins en électricité et rétablir l’installation selon les normes actuelles. Il équipera alors les pièces de prises selon les dispositions suivantes :

  • trois pour la chambre
  • cinq pour le séjour
  • quatre dans la cuisine.

Par ailleurs, la salle de bains ou la salle dite d’eau sera celle qui retiendra toute l’attention du professionnel de l’électricité. Cela se justifie par le fait que les risques d’électrocution sont élevés à cause de l’humidité. Après s’être assuré que tout est enfin en ordre dans la maison, l’électricien alimentera en électricité chacun des secteurs. Ce dernier veillera surtout à équiper de plinthes ou à mettre dans des gouttières les fils électriques afin de garantir la sécurité.

Retenons qu’il y a de faibles chances pour que le circuit électrique d’une vieille maison réponde aux normes de conformité électrique. Ainsi, pour s’assurer qu’elle l’est ou pas, il faut recourir aux services d’un professionnel de l’électricité. Ce dernier se chargera de rénover le circuit lorsque le diagnostic aura été négatif. Comprendre la norme NFC 15-100 est une excellente manière pour en savoir plus sur la mise en conformité des installations électriques.