in Maison

L’électricité joue un rôle prépondérant dans une maison. Notre accès à l’électricité est assuré par une installation qui devient obsolète au fil du temps. Il est donc nécessaire de la rénover de temps en temps en vue de garantir sa performance. Découvrez dans cet article les étapes à suivre pour rénover son installation électrique.

Définir ses objectifs

La rénovation du système électrique d’une maison vise à la mise en conformité électrique des équipements de votre installation aux normes. Il faut donc établir un diagnostic électrique, pour connaître l’étendue des travaux de mise aux normes à effectuer et réaliser plusieurs travaux électriques. Un diagnostic électrique coûte environ 100 € TTC. Recevez de l’aide pour l’établissement de votre diagnostic électrique de la part des meilleurs électriciens de Bruxelles en vous rendant sur https://cd-engineering.be.

Certains indices peuvent renseigner sur l’état d’une installation électrique. On peut énumérer entre autres : la présence ou non du disjoncteur sur votre tableau électrique, la présence ou non de la broche de terre sur vos prises, etc. On peut procéder à une rénovation de l’installation électrique de sa maison dans le cadre de la réalisation de travaux très importants comme le décloisonnement de certaines pièces, dans le cadre de la création de nouveaux raccordements afin de bénéficier du confort de la domotique. Dans ce cas, vous avez la possibilité de programmer l’extinction automatique de la lumière, lorsque vous quittez une pièce, la mise en marche du chauffage à distance, etc.

Adapter la rénovation à ses besoins

Dans l’optique de réussir la rénovation de son installation électrique, il faut réfléchir aux besoins de chaque pièce. La distribution électrique doit être en adéquation avec l’agencement de votre intérieur en vue d’éviter les surtensions, les pannes de courant et les dépannages électriques intempestifs. Les prises doivent être disposées de façon altruiste. Elles doivent être également en nombre suffisant pour vous permettre de brancher vos luminaires et appareils sans avoir à utiliser des rallonges. Ainsi, un bureau ou un salon aura toujours besoin de plus de raccordement qu’une chambre ou une salle de bains. Pour éviter les branchements intempestifs qui constituent une source d’insécurité, le nombre de prises par pièce est désormais réglementé par la norme NF C15-100 : 3 prises au minimum dans chaque chambre, 5 prises au minimum pour un salon de moins de 28 m², etc.

Estimer la puissance de la nouvelle installation

L’estimation de la puissance de sa nouvelle installation électrique est une étape clé. Elle se fait en tenant compte du nombre et de la puissance des appareils électriques. Pour un chauffage électrique, la puissance moyenne nécessaire est de 100 W (watts) par m². Pour un éclairage, c’est 10 W. Pensez donc à faire un Relamping Led, car cela réduira à coup sûr la consommation. Un chauffe-eau électrique, une machine à laver, un four électrique ont besoin chacun d’une puissance d’environ 2000 W. Vous devez également prendre en compte certaines informations pour la réalisation de votre estimation de puissance dans le cas où vous désireriez intégrer des services de Telecom, de Vidéophonie ou de Parlophonie. En cas de rénovation électrique d’une maison ancienne « tout électrique », c’est-à-dire une maison comportant des convecteurs, des appareils de cuisson et un ballon d’eau chaude fonctionnant à l’électricité, la puissance doit être comprise entre 15 et 35 kW (kilowatts). Un électricien agréé saura vous donner une estimation plus précise.